Avec le printemps, nous sommes davantage dehors, sur nos terrasses et dans nos jardins. 
C’est aussi le moment où les colonies d’insectes réapparaissent après l’hiver et viennent peupler notre habitat. Ces bestioles ne sont pas toujours très sympathiques. C’est par exemple le cas des guêpes, frelons européens et frelons asiatiques. Ce sont à ces derniers que nous allons plus spécifiquement nous intéresser dans cet article.

Le frelon asiatique, une espèce classée nuisible

Introduit fortuitement en France, il y a à peine une dizaine année, le Frelon asiatique (Vespa velutina) a colonisé notre territoire. Son mode de vie et ses habitudes alimentaires ont conduit à son classement comme espèce nuisible. Se nourrissant d’abeilles qui jouent un rôle important dans la pollinisation, le frelon asiatique constitue en effet une vraie menace pour la diversité. Le frelon asiatique représente également un danger pour les personnes allergiques au venin injecté lors des piqures.
L’objectif doit donc être son éradication. La destruction des nids reste une nécessité.

Alors que faire si vous découvrez un nid de frelons asiatiques ?

Reine de frelon asiatique avec dard sorti

Garder ses distances

En cette période printanière, les nids commencent à se développer avec la naissance des premières ouvrières. Leur mission est de reconstruire un nid secondaire plus vaste pour que la reine puisse développer sa colonie. Il faut donc rester très prudent lors de la découverte d’un nid même de petite taille.

En cas d’observation d’un nid de frelons asiatiques, la première chose à faire est de garder ses distances. Cela paraît être du bon sens mais il est quand même bon de le rappeler.

Il ne faut en aucun cas approcher un nid car les frelons pourraient alors être dérangés et se sentir menacés et attaquer. Il ne faut pas non plus vouloir traiter le problème soir même et utiliser par exemple une bombe insecticide.

Pour rappel, si vous êtes allergique – et vous ne le savez pas toujours avant, il suffit de sept à huit piqûres pour finir à l’hôpital ! 

Agir rapidement pour éviter le développement du nid.

Une fois le nid découvert, votre premier réflexe est d’appeler la mairie.
Comme indiqué dans un précédent article sur la lutte contre les frelons asiatiques, certaines municipalités ont mis en place un partenariat avec l’association POLLENIZ qui permet une prise en charge financière partielle ou intégrale de l’intervention d’un spécialiste agréé. L’entreprise Insectrats Clean Services est référencé par POLLENIZ sur les communes de Saint Etienne de Montluc, Cordemais, Le Temple de Bretagne, Campbon et Donges pour exécuter la destruction des nids de frelons asiatiques.

En moyenne, il faut compter 48 heures après le premier coup de fil pour qu’un agent municipal se déplace à domicile pour constater la présence du nid. Ensuite, il contactera une entreprise référencée qui interviendra dans les plus bref délais afin d’éviter le développement du nid et la gène occasionnée pour vous.

Quel prix pour la destruction des nids de frelons asiatiques ?

Sans aide de la commune, il faut compter en moyenne 110 € pour un nid primaire, et jusqu’à 200 € pour un nid plus conséquent, selon la hauteur et la facilité d’accès de celui-ci. Les nids de frelons asiatiques peuvent, en effet, être parfois situés dans de lieux difficiles d’accès.
La destruction d’un nid de frelons asiatiques nécessite du matériel de protection et de prélèvement adapté.